Catégories
Diaphragme
10 février 2020

Diaphragme ou préservatif féminin ? J'ai fait mon choix !

Laquelle d'entre vous n'a jamais hésité avant de choisir son moyen de contraception ? Je ne vous parle pas ici d'un choix non éclairé, mais bien de la recherche d'une solution qui convient à votre mode de vie, et façon de penser. Si vous hésitez entre le diaphragme, et le préservatif féminin, cet article est fait pour vous !

Diaphragme et préservatif féminin n'ont pas grand-chose en commun

C’est en tout cas ce qui m’est apparu lors de l’essai de ces deux moyens de contraception. Bien qu’ils soient tous deux à des contraceptifs barrières, le préservatif féminin, a selon moi, une vocation axée sur la protection contre les infections et maladies sexuellement transmissibles que de véritable moyen de contraception. Alors que le diaphragme est destiné à me prémunir d’une grossesse.

En somme, le préservatif féminin reste une bonne alternative pour une relation naissante, alors que le diaphragme me convient mieux dans ma vie de couple.

Mon point de vue est conforté par les taux d’efficacité pratique évoqués par la Haute Autorité de Santé dans son état des lieux des pratiques contraceptives datant d’avril 2013. Effectivement, le taux d’efficacité réelle du préservatif féminin est de 79 %, alors que celui du diaphragme est de 88 %.

D’un point de vue purement esthétique, le préservatif féminin reste visible pendant les rapports, alors que le diaphragme est invisible. Et ce même si les deux peuvent se poser quelques minutes avant les relations intimes. Bref après l’avoir essayé, le préservatif féminin est pour moi, un contraceptif ponctuel, alors que le diaphragme m’accompagne dans ma vie de femme.

Le diaphragme à taille unique, ses + face au préservatif féminin

Le premier avantage du diaphragme est son prix. Effectivement, il est en vente sur ordonnance dans les pharmacies aux alentours d’une quarantaine d’euros, alors que le préservatif est vendu environ 3 euros l’unité. Le diaphragme est donc rapidement rentabilisé puisqu’il est possible de le garder deux ans. Et qu’il peut aussi être utilisé lors de rapports consécutifs, alors que le condom pour femme est à usage unique. Ce dernier est également écologique. Après avoir été nettoyé à l’eau et au savon, il est réutilisable. À contrario, chaque préservatif féminin, ainsi que son emballage finiront à la poubelle. Impliquée dans le zéro-déchet, je préfère pour ma part l’éviter.

Le diaphragme à taille unique est aussi plus pratique. Déjà sa forme anatomique est spécialement conçue pour être insérée facilement dans le vagin. Ses « picots d’accroche » facilitent son introduction et sa mise en place, de même avec son ergot de retrait je l’enlève rapidement. Comme pour le préservatif féminin, la mise en place du diaphragme à taille unique demande peu de manipulation, et la première mise en place est contrôlée par un médecin ou une sage-femme. Ainsi, les poses futures sont faites en toute simplicité, et fiabilité. Enfin même placé quelques minutes avant le rapport, il ne me gêne pas dans mes mouvements, et je n’ai pas quelque chose qui pendouille entre les jambes.

Mais c’est l’aspect confort qui m’a décidé de choisir le diaphragme. Il est totalement imperceptible, et me permet tout comme mon conjoint de bénéficier de toutes les sensations amoureuses lors des rapports. Car même si le préservatif féminin est moins gênant que son cousin masculin, il demande d’être maintenu lors de l’intromission, et il est toutefois un peu gênant, et très bruyant. Et vous, êtes-vous préservatif féminin ou diaphragme ?

Vous souhaitez choisir le diaphragme comme moyen de contraception ?

Renseignez vous sur le diaphragme via notre site Bivea Médical.

En savoir plus

 

Article précédent Article suivant