Catégories
Santé
13 septembre 2018 Olivia

Et si l'on parlait stérilet hormonal ?

Savez-vous ce que c’est ? C'est un dispositif intra-utérin (DIU) en forme de « T ». Il mesure 3.5 cm de long. Il se place dans l’utérus, dans lequel il délivre des hormones pour détourner les spermatozoïdes de l’ovule, et pour empêcher la nidation. Il est souvent présenté comme un moyen contraceptif extrêmement sûr. Il est de plus en plus recommandé par le corps médical.

Pourquoi me direz-vous ?

D’abord parce que son efficacité théorique et pratique s’élève à 99.8 %. C’est ce que j’ai découvert sur le portail d’Ameli. Ensuite, le scandale des pilules de 3e et de 4es générations survenu à la fin de l’année 2012 a engendré un sentiment de méfiance à l’égard de ce contraceptif. Selon le rapport d’expertise préliminaire en date du 10 octobre 2017 présenté par le Comité technique de pharmacovigilance, le premier modèle de DIU hormonal est de moins en moins vendu depuis cette période. Toutefois, un second DIU connaît depuis, une progression constante. Son dosage étant inférieur au premier. Il plaît surtout du fait de son aspect peu contraignant ; avec lui plus besoin de penser à notre prise d’hormone quotidienne.

Mais avant de choisir le stérilet hormonal, je vous propose de découvrir quels sont ses avantages, ses inconvénients, et ses effets secondaires.

Le stérilet hormonal : mode d’emploi

Il est posé par votre médecin traitant, votre sage-femme ou votre gynécologue. Sa durée d'utilisation est de 3 à 5 ans selon les modèles. Avant l’insertion, vous passerez par un examen médical pour évaluer la taille de votre utérus, mais aussi pour contrôler une éventuelle contrindication. En général, il est introduit dans le vagin pendant les règles, lorsque le col de l’utérus est le plus ouvert.

La tige du dispositif intra-utérin hormonal contient une hormone progestative, le lévonorgestrel.

Derrière ce nom barbare se cache une hormone de synthèse que vous connaissez certainement, celle de la pilule du lendemain. Elle est présente en grande quantité dans ce comprimé. Le lévonorgestrel prévient la nidation, et bloque le cycle menstruel naturel.

Dans le stérilet, la dose d’hormone est diffusée en continu. Elle agit de manière similaire durant toute la période du port du stérilet. Ainsi, son premier effet contraceptif est d’épaissir les glaires cervicales, afin de limiter le déplacement des spermatozoïdes à travers le col de l’utérus. Dans un même temps, elle amincit votre muqueuse utérine pour éviter l’implantation d’un œuf. L’hormone répandue localement se disperse par la suite dans l’ensemble de votre circulation sanguine, et donc dans votre organisme.

Votre médecin prescripteur vous indiquera un contrôle le mois suivant la pose. Une surveillance régulière, au moins une fois par an, est nécessaire. Des échographies ou des frottis peuvent aussi vous être demandés en complément. Le stérilet hormonal est actif dans les 3 jours après l'introduction. C’est pourquoi je vous conseille pendant ce temps d’utiliser un préservatif masculin ou féminin pour vos rapports sexuels. Son prix public indicatif est de 125.15 euros, il est remboursé à 65 % par l’Assurance Maladie, sur ordonnance. Il peut être retiré à n’importe quel moment du cycle.

Voici les principaux avantages du stérilet hormonal

  • Il est présenté comme un moyen contraceptif fiable, confortable :
  • hormis les contrôles, il nous demande « peu d’entretien » et sa durée d’action est assez longue
  • il nous libère d'une prise journalière, contrairement à la pilule (que celle qui ne l’a jamais oubliée me jette la première pierre !)
  • il est censé être imperceptible quand nous le portons, au quotidien, comme lors de nos câlins
  • il peut ralentir ou stopper notre flux sanguin en période de menstruation
  • quel que soit votre âge, si vous avez déjà eu des relations sexuelles, vous pouvez en mettre un

Ces principales raisons font, que le stérilet hormonal est de nos jours de plus en plus prescrit.

Mais le stérilet hormonal n'a pas que de bons côtés

Les désagréments sont les mêmes que ceux des autres contraceptifs hormonaux.

  • l’absence de flux menstruel (elle peut être stressante pour certaines femmes)
  • des saignements entre les périodes de règles
  • une prise de poids éventuelle
  • de l’acné probable

Il est contre indiqué si vous avez eu des accouchements multiples, si vous souffrez d’un cancer. En cas d’IST, d’infection génitale, ou de saignements dont la cause est inconnue, il ne peut être posé. Les jeunes mamans doivent attendre six à douze semaines avant d’opter pour le DIU.

Quels sont ses effets secondaires du stérilet hormonal ?

De nombreuses utilisatrices, à travers le monde, dénoncent :

  • des douleurs pelviennes et/ou mammaires
  • une baisse importante de libido
  • des problèmes cutanés
  • une perte de cheveux
  • des maux de tête, des migraines
  • une grande fatigue
  • des perturbations du sommeil
  • des crises de panique
  • de la nervosité, des troubles de l’humeur
  • un état dépressif
  • des douleurs thoraciques, et augmentation du rythme cardiaque

Dans la plupart des cas, c’est le dosage hormonal que ces femmes remettent en cause. La diffusion dans le sang, et la production par l’organisme de cortisol lié à l’usage de progestatif synthétique sont aussi évoquées.

Au printemps 2017, un scandale médiatisé a ébranlé la réputation du plus célèbre stérilet hormonal et de son petit frère. Entre les mois de mai et août 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a constaté une augmentation de plus de 2700 déclarations d’effets secondaires, concernant notamment des symptômes d’anxiété. Face à cette situation assez exceptionnelle, l’instance a demandé une enquête au Comité technique de pharmacovigilance. Ce dernier l’a rendu en octobre de la même année. Après l’avoir consulté, j’ai compris que le Comité propose entre autres d’inscrire certains effets indésirables dans les notices des deux dispositifs intra-utérins commercialisés en France. De plus, une association de victimes a été créée. En visitant sa page Facebook, j’ai constaté que ce groupe compte à ce jour plus de 24 000 membres. Tous réclament la diffusion d’informations claires, précises et impartiales sur ce type de moyen de contraception.

Alors avant d'opter pour le stérilet hormonal, demandez à votre médecin, la liste de tous les effets secondaires répertoriés, et faites le point avec lui sur vos prédispositions à les subir.

Avant de prendre une décision définitive, je vous conseille de connaître le fonctionnement de votre corps, la durée de votre cycle menstruel, vos habitudes sexuelles, les gênes ressenties lors de vos règles.

Article précédent Article suivant

A propos de l'auteur

Olivia

Bonjour, moi c’est Olivia et je travaille dans le domaine du paramédical depuis 10 ans. Il y a quelques années, lorsque j’ai demandé à ma gynécologue pourquoi est-ce que mes amies avaient la même pilule que moi alors que nous étions très différentes, j’ai eu comme réponse « C’est le moyen de contraception le plus sûr et le plus confortable ». Mais elle essayait simplement de me refourguer sa « came habituelle » alors que je n’en voulais pas… J’ai envie de partager avec vous mes recherches et mes expériences de femme car je sais que ce combat social n’est pas des plus faciles.